Imprimer
Page d'accueil Région Bretagne
Menu

Le Polder de Ploubalay

Pas de résumé

Histoire du site

A l'ouest de Saint-Malo, au fond de la baie de Lancieux, existe un paysage uniformément plat, étrange interface entre la mer et les côteaux de Ploubalay. Cet espace est parcouru de mystérieuses lignes horizontales qui se croisent et s'entrecroisent, dessinant au sol un maillage parfaitement géométrique, changeant au gré des marées. Selon les saisons, les carreaux de ce gigantesque échiquier se parent de multiples couleurs offrant au spectateur un contraste des plus saisissant.

Gagnées sur la mer grâce à l'édification d'impressionnantes digues, ces terres essentiellement agricoles forment les polders. Depuis la création des digues, la zone de polders n'est plus soumise à l'ensablement naturel de la baie. Elle se trouve donc aujourd'hui en contrebas de la vasière et, lors des grandes marées ou des tempêtes, il n'est pas rare que les vagues atteignent le haut de la digue.

49 2009.juinLa digue des polders de Ploubalay a été construite aux XVIIème et XVIIIème siècles, sous la direction de l'abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer. Cet ouvrage remarquable possède un « bec » central qui permet de briser la force des houles. En complément de l'agriculture, la saliculture était également une activité très présente. En 1756, on répertoriait encore 13 salines entre Ploubalay et Lancieux. Mais, de cette activité aujourd'hui totalement disparue, il ne subsiste aucune trace si ce n'est quelques murs.

Fiche d'identité

  • Surface : 75 ha
  • Commune : Ploubalay
  • Milieux : prairies, canaux d'eau douce à saumatre

La faune

La baie, comme beaucoup d'autres en Bretagne, est un lieu de halte migratoire pour de nombreux oiseaux qui descendent du Nord de l'Europe et qui hivernent au sud (Espagne, Afrique).

 DH06135Sur les vasières, on peut ainsi observer de nombreux limicoles tels que les bécasseaux, les gravelots, les chevaliers et les barges. Aux alentours de la baie, dans les fourrés, nichent, de nombreuses espèces de fauvettes (des jardins, à tête noire, babillarde...) ainsi que le traquet pâtre.

L'espèce emblématique qui fréquente le polder en hiver reste la bernache cravant.

La flore

Au niveau de la vasière, on distingue deux zones. La slikke (vases salées recouvertes à chaque marée) est caractérisée par la présence d'une espèce pionnière, la spartine d'Angleterre, qui résiste bien au sel et qui tend à progresser du fait des apports de sédiments d'origine marine. Sur le schorre (zone de prés salés qui n'est recouverte qu'en période de grandes marées), on trouve des plantes telles que la lavande de mer, l'obione et des prairies de puccinellies.

Un sentier de découverte

PANNEAU POLDER

La genèse du projet

En 2011, la communauté de communes en collaboration avec le Conservatoire du littoral et le GIT, réalise une étude sur l'appropriation sociale du polder de Ploubalay.Il en ressort que le site est assez mal connu et qu'une meilleure appropriation du site peut contribuer à sa protection, dans la mesure où les actions proposées soient compatibles avec la préservation du paysage et de la biodiversité existante. L'une des actions est la création d'un sentier de découverte.

L'ouverture d'un site naturel au public exige beaucoup de prudence. Les contraintes et les enjeux sont totalement différents d'un espace urbain par exemple. Aussi, la création du sentier de découverte du polder a dû tenir compte de ce contexte particulier.

Ce projet contribue à valoriser les espaces naturels du Conservatoire auprès des habitants de nos communes mais aussi des touristes. Bien entendu, l'idée n'est pas de faire du polder un « site touristique » tel qu'on peut l'entendre au sens initial du terme car ce serait incompatible avec l'équilibre de ce dernier mais un outil permettant à tout le monde d'apprécier la biodiversité et sa fragilité à quelques pas de chez eux pour mieux le respecter.

La création du sentier

En 2012, la communauté de communes élabore le sentier en collaboration étroite avec le GIT et le Conservatoire du littoral. L'école de Ploubalay contribue au projet en testant le sentier et le carnet d'aventure associé.

Au total, ce sont 8 entreprises différentes qui ont été sollicitées pour réaliser l'ensemble des composantes du sentier. Le coût global des prestations s'élève à près de 10 000 € TTC.

La description du sentier

Afin de préserver le paysage du site, le choix a été fait de n'apposer aucun panneau sur site. Seules des bornes directionnelles ont été installées et « intégrées ». Le sentier n'est ouvert qu'aux piétons, les éventuels chien doivent être tenus en laisse.

De même, le parcours se fait essentiellement en périphérie du site pour ne pas déranger les oiseaux, le polder étant notamment un lieu de tranquillité et de nourrissage de nombreux oiseaux l'hiver comme l'oie bernache.

Pour que l'usager puisse pleinement profiter du paysage, le parcours se fait autant que possible sur le talus intérieur surplombant le polder, d'où les passerelles et emmarchements permettant l'accès aux talus de ceinture. Autre intérêt, l'usager circule ainsi en toute sécurité puisqu'il n'est pas sur la route.

Le parcours peut se faire avec le carnet aventure disponible gratuitement à la communauté de communes, en mairie de Ploubalay et dans les offices de tourisme. Il peut également être téléchargé ici.

Le public visé est avant tout familial, le carnet aventure étant destiné aux 8-12 ans.

Le bon fonctionnement de ce sentier dépendra aussi du comportement des personnes qui l'utiliseront et du respect qu'ils en auront du lieu.

Haut de page
Création site Internet collectivités